J'aime Dijon

Infos & good mood

Nathalie Koenders : « Dijon est prête à accueillir le Tour de France Féminin »

En réunissant près de 40.000 spectateurs tout au long du parcours de l’étape 6, conclue par un sprint à la photo-finish aux allées du Parc à Dijon, le Tour de France a fait son retour de la meilleure des manières dans la capitale ducale. De quoi envisager la venue du Tour de France Femmes ? Possible pour Nathalie Kœnders, première adjointe au maire de Dijon.

Dijon et la Côte-d’Or ont connu la joie, l’ambiance et les émotions du Tour de France pendant trois jours ! Dans la capitale ducale, ce n’était pas arrivé depuis 27 ans (suivre notre lien).

Des milliers de spectateurs, locaux et touristes, ont assisté aux passages de la mythique caravane du Tour, à la victoire au sprint de Dylan Groenewegen sur les allées du Parc (suivre notre lien), aussi appelées les « Champs-Élysées de Dijon », à l’explication entre favoris sur la Route des Grands Crus (suivre notre lien), et au panache de Julien Bernard, enfant du pays, soutenu par les fidèles supporters Bourguignons, et même par sa femme et son fils, présents sur le parcours.

« Le Tour de France est une vitrine que l’on offre au monde entier de notre belle ville » – Nathalie Koenders, première adjointe au maire de Dijon

Monument sportif parmi les plus suivis dans le monde, la Grande Boucle a non seulement créé des émotions, elles a aussi mis un coup de projecteur supplémentaire sur la Cité des Ducs et la Côte-d’Or, fortes de leur patrimoine et de leurs paysages. « C‘est positif pour le rayonnement de la ville : plus de 40.000 personnes ont assisté à l’étape en direct. Cela fait du bien en cette période troublée. Il y a aussi des retombées économiques. Le Tour reste 3 jours en Côte-d’Or, les hôtels sont complets et les touristes viennent se restaurer et voir nos commerces. Le Tour de France est un événement planétaire sportif, regardé par des millions de téléspectateurs. C’est aussi une vitrine que l’on offre au monde entier de notre belle ville », s’est réjouie Nathalie Koenders, première adjointe au maire de Dijon, présente à l’arrivée de l’étape 6 à Dijon, le 4 juillet dernier.

- Publicité -

En début d’année, Christian Prudhomme n’avait pas manquer de souligner les atouts du territoire (suivre notre lien) : « Le Tour de France est sans doute la seule épreuve sportive où le décors et le cadre comptent autant. Quand on est dans des paysages aussi beaux, quand on peut mettre en valeur un patrimoine, quand on sait que les climats du vignoble de Bourgogne et le centre de Dijon sont Patrimoine mondial, on a envie de venir ».

Bientôt le Tour de France Féminin à Dijon ?

Et pour le Tour de France Femmes ? C’est une possibilité selon la première adjointe au maire de Dijon. L’élue milite depuis plusieurs mois pour son passage dans la capitale bourguignonne : « Il y a deux ans, j’ai rencontré Christian Prudhomme pour plaider que notre ville puisse avoir une étape du Tour de France Masculin. Quelques temps après, nous avons parlé du Tour de France Féminin. Il y a à peu près une heure, j’ai également rencontré Marion Rousse (directrice du Tour de France Femmes, ndlr) et je lui ai dit que c’était un plaisir, pour nous, de ré-accueillir le Tour de France Masculin, mais que nous étions aussi prêts à accueillir le Tour de France Féminin. Elle en était très contente, et en même temps, elle a dit que l’accueil était top. À Dijon, je milite pour le sport, notamment pour le sport féminin ».

- Publicité -
À découvrir aussi...

[octup_ad]