J'aime Dijon : infos & Good mood

Grève contre la réforme des retraites : 13.000 manifestants à Dijon

Ce jeudi, la France connaît sa première grande journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Dijon ne déroge pas à la règle avec plusieurs milliers de manifestants dans les rues après l’appel de l’intersyndicale, pour protester contre le report de l’âge légal de départ à 64 ans.

Peu après 14h, le cortège commence sa lente marche depuis la place de la Libération. Dans les rangs, de nombreux Dijonnais expriment leur surprise et leur satisfaction face à une mobilisation aussi dense contre la réforme des retraites. Selon les premiers comptages syndicaux, près de 13.000 manifestants étaient présents lors de cette grève pour marquer leur opposition au report de l’âge légal de départ à 64 ans – 11 000 selon la police. Selon les chiffres du rectorat de Dijon, 25,8% des enseignants étaient en grève ce jeudi.

« On ne battra pas en retraite », « la retraite avant l’arthrose », « du boulot pour les jeunes, du repos pour les vieux », « Au bord du Borne Out »… Comme à leur habitude, les manifestants ont redoublé d’inventivité pour leurs slogans et leurs pancartes. J’Aime Dijon est allé à leur rencontre pour connaître leurs revendications (lire notre article par ailleurs).

Léopold, 22 ans, étudiant kinésithérapeute : « C’est aussi important de se mobiliser pour les autres »

Grève contre la réforme des retraites : des milliers de Dijonnais dans la rue
Léopold, 22 ans, étudiant kinésithérapeute.

« Personnellement, la réforme ne va pas vraiment avoir d’impact sur ma situation professionnelle comme je vais me la faire moi-même ma retraite en tant que kiné. Je viens vraiment par solidarité, pour les personnes qui font un travail difficile, physique et qui ne pourront pas profiter pleinement de leur retraite. C’est aussi important de se mobiliser pour les autres. J’ai des parents assez engagés, donc j’ai toujours manifesté, mais ça faisait longtemps que je n’étais pas retourné dans la rue. J’espère vraiment qu’on va nous écouter avec décence et sans condescendance au vu du nombre de personnes présentes aujourd’hui ».

Elisabeth, 58 ans, micro-entrepreneur dans l’alimentaire : « C’est une question de dignité »

Grève contre la réforme des retraites : des milliers de Dijonnais dans la rue
Elisabeth, 58 ans, micro-entrepreneur dans l’alimentaire.

« Dans un pays riche comme la France, c’est quand même fou de devoir obliger les gens à travailler jusqu’à la vieillesse. J’ai peur pour ma retraite et j’ai peur que cela vienne créer des déséquilibres entre les générations. J’espère qu’on va enfin écouter le peuple à travers ces manifestations, mais aussi à travers ses représentants à l’Assemblée nationale. Je ne veux plus de ces 49.3, car si nous avons élu des députés, c’est pour que ces gens-là débattent et décident en conséquence. Les personnes âgées ont le droit d’arrêter d’avoir une vie active, de se reposer, pour aussi pouvoir s’investir autrement dans la société. C’est une question de dignité ».

Jean-Pierre, 82 ans, retraité : « C’est la première fois que je vois autant de monde sur la place de la Libération »

Grève contre la réforme des retraites : des milliers de Dijonnais dans la rue
Jean-Pierre, 82 ans, retraité.

« Je fais partie du mouvement « Ensemble » qui est alternatif, écologiste et anticapitaliste. Si je suis venu aujourd’hui, c’est parce que j’estime que c’est un combat prioritaire et que les annonces gouvernementales sont désespérantes. Ce sera quoi la prochaine étape ? 70 ans ? En Allemagne, on parle déjà de 67 ans. Même si je suis retraité, je continue de manifester pour les nouvelles générations. J’attends une mobilisation très importante et je pense que ça en prend le chemin, car c’est la première fois que je vois autant de monde sur la place de la Libération. C’est très bien pour créer un rapport de force, mais je pense qu’une journée ne suffira pas. Cela peut être précurseur de ce qu’on a connu avec les gilets jaunes ou les mouvements de 1995″. 

1,5 millions de manifestants dans toute la France selon la CGT

Première épreuve de force sociale pour Emmanuel Macron depuis sa réélection. En fin de journée, les premiers chiffres nationaux des différentes manifestations montrent l’ampleur de la grève. Environ 200 manifestations étaient prévues tout au long de la journée à travers la France. La CGT annonce pour le moment 1,5 millions de manifestants – dont 400.000 à Paris.

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...