J'aime Dijon : infos & bons plans à Dijon

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Un film, un livre, un son #01

spot_img

Chaque mercredi, l’équipe de J’Aime Dijon vous concocte une petite sélection de ses coups de cœur cinématographiques, littéraires et musicaux du moment.

Cette semaine dans un film, un livre un son : le film Les Femmes du square de Julien Rambaldi ; le roman Numéro deux de David Foenkinos ; l’album Puma 72 de Gary Corben.

Un film : Les Femmes du square de Julien Rambaldi

Les Femmes du Square de Julien Rambaldi sort en salle ce mercredi 16 novembre. Avec les équipes de J’Aime Dijon, nous avons pu voir le film en avant-première au cinéma Pathé Dion à la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin et découvrir une histoire bouleversante et touchante.

Le film raconte l’histoire d’Angèle, jeune ivoirienne qui, pour rembourser ses dettes auprès d’un groupe d’hommes, se retrouve nounou auprès d’une famille des beaux quartiers parisiens. Dans cette aventure, elle rencontre d’autres nourrices, dont Wassia, où son histoire va l’emmener dans diverses péripéties et actions juridiques qui vont lui faire rencontrer Édouard, un brillant avocat. Elle s’attache aussi à Arthur, le fils d’Hélène qu’elle garde, qui va réussir à briser sa carapace. Ce sont le destin de cinq personnes qui s’entremêlent : Angèle, Wassia, Arthur, Hélène et Édouard ; joués d’une main de maître par Eye Haïdara, Bwanga Pilipili, Vidal Arsoni, Léa Drucker, et Ahmed Sylla.

Après la projection, nous avons même pu échanger avec le réalisateur, Julien Rambaldi, sur les intentions du film qui se veut à la fois comique et porteur d’un message. Cette interview exclusive est à découvrir sur le site de J’Aime Dijon (suivre notre lien).

Les Femmes du square, de Julien Rambaldi
Les Femmes du square, de Julien Rambaldi

Un livre : Numéro deux, David Foenkinos (2022)

Un bon début de roman – ou incipit – est important à bien des égards. Cela peut servir à donner un contexte ou une ambiance, à surprendre, à présenter un personnage, mais surtout, son principal objectif doit être de donner envie au lecteur de lire la suite. Parmi les maîtres en la matière on retrouve par exemple Albert Camus et son Étranger : « Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » En bref, un auteur a intérêt à être sacrément inspiré et efficace dès les premières lignes de son roman. Et autant dire que David Foenkinos l’a été avec sa dernière fiction sortie début 2022, Numéro deux. « En 1999 débutait le casting pour trouver le jeune garçon qui allait interpréter Harry Potter et qui, par la même occasion, deviendrait mondialement célèbre. Des centaines d’acteurs furent auditionnés. Finalement, il n’en resta plus que deux. Ce roman raconte l’histoire de celui qui n’a pas été choisi. » De quoi donner envie de dévorer les quelques 240 pages suivantes.

(la suite après la couverture)

Numéro Deux, de David Foenkinos.
Numéro Deux, de David Foenkinos.

Être ou ne pas être Harry Potter…

Ce non-élu que nous allons suivre tout au long du livre, c’est Martin Hill, un jeune Anglais de dix ans, qui, après le divorce de ses parents, est contraint de vivre entre Paris et Londres. L’intrigue se situe dans la fin des années 90, moment où démarre le casting du film tiré du roman à succès, Harry Potter. À ce moment-là, rien ne prédestine le jeune Martin à devenir acteur, lui qui n’a même pas lu les deux premiers tomes de la saga de J.K. Rowling. Le hasard fait parfois bien les choses et il réussit pourtant à taper dans l’œil de l’autrice, jusqu’à faire partie des deux derniers jeunes hommes à prétendre au titre de « jeune sorcier », face à un autre petit garçon : Daniel Radcliffe. La suite, vous la connaissez… Le verdict tombe et s’abat de tout son poids sur un enfant à qui il aura seulement manqué « cette petite chose en plus ». Ce petit « je ne sais quoi » qui va le suivre – voire le hanter – tout au long de sa vie en devenant « celui qui a failli être Harry Potter ». Condamné à demeurer éternellement entre les lignes sans pouvoir passer au chapitre suivant de sa vie.

Au fur et à mesure des chapitres, Foenkinos nous transporte avec ingéniosité dans un univers qui rappelle constamment à notre protagoniste son échec. Grâce à cela, l’auteur interroge sur la notion de réussite et de reconstruction après un tel traumatisme. Un roman façonné par une pléiade d’émotions, qui plaira autant aux passionnés d’Harry Potter qu’à ceux qui ne l’ont jamais lu ou vu. 

Un son : Gary Corben – Puma 72

L’album sélectionné cette semaine par notre disquaire dijonnais « The Box » situé au 32 de la rue Jean-Jacques Rousseau à Dijon est une petite sucrerie en provenance du Brésil. Extrait de l’album « Gods in Brasil » sorti en 2019, cette chanson ramène instantanément un rayon de soleil dans votre salon ! Nous ne pouvons que vous conseiller d’écouter l’album entier !

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...