Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Refus d’armer la police municipale, une décision incompréhensible du Maire de Besançon

La France est entrée en guerre contre le terrorisme. Dans ce contexte qui nécessite la mobilisation de tous les acteurs, la décision du maire socialiste de Besançon de ne pas armer sa police municipale est incompréhensible.

Le bon sens appelle en effet à doter les polices municipales des moyens adaptés à cette nouvelle donne. La mort de la policière municipale Clarissa Jean-Philippe en janvier 2015, à Montrouge, quelques heures avant la prise d’otage de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, nous le rappelle. De même, à Nice, la police municipale était en première ligne pour mettre un terme à l’attentat survenu le soir du 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais.

On ne le répétera jamais assez : pour les terroristes, les hommes et les femmes en uniforme sont des cibles. Ils sont prêts à employer tous les moyens pour arriver à leurs objectifs : armes de guerre, explosifs, utilisation de poids-lourds comme projectiles… Il est urgent de permettre à nos policiers, à tous nos policiers, de se protéger, pour pouvoir nous protéger.

Tous les moyens doivent donc être mis en place pour que la police municipale puisse jouer pleinement son rôle de protection de la population aux côtés de la police nationale.

Communiqué de presse de M. François SAUVADET

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...