fbpx

Qui se cache derrière la page Facebook “Spotted Dijon centre ville” ?

Qui se cache derrière la page Facebook “Spotted Dijon centre ville” ?
paru le 27 Mar, 2021

Article dans la catégorie

paru le 27 Mar, 2021

rédigé par

Estelle
Journaliste freelance

Qui se cache derrière la page Facebook “Spotted Dijon centre ville” ? J’Aime Dijon a mené l’enquête et a pu discuter avec des personnes super sympa !

Plus de 44 000 personnes likent la page Facebook “Spotted Dijon centre ville”. Regardez bien dans votre liste d’amis : vous avez au moins un contact qui like déjà cette page. Mais quel est le but de cette page ? Qui l’administre ? Qui décide des messages qui paraissent ou pas ?

J’Aime Dijon a mené l’enquête et a pu discuter avec Julien, l’un des administrateurs.

Julien se présente : “Je suis dijonnais d’adoption. La page Facebook “Spotted Dijon centre ville” a été créée en février 2013, bien avant mon arrivée dans le coin. J’ai été admis tout d’abord pour simplement aider à gérer la page… Un peu plus tard, la personne qui l’avait créée a voulu s’en séparer. J’ai donc proposé ma candidature pour reprendre les rênes. Aujourd’hui et depuis 2018, je suis l’administrateur principal mais je ne suis pas seul. Nous sommes plusieurs à gérer la page, chacun à son “jour de garde” pour gérer et publier les messages.”

Julien poursuit ; “On a tous notre vie à côté de la page, c’est totalement bénévole. Certains sont étudiants, d’autres ont des postes assez importants. C’est vraiment une activité à côté. Aujourd’hui, la page Facebook est l’une des plus grandes de Dijon, on compte 44 000 abonnés (pour info, J’Aime Dijon compte 36 000 abonnés environ). La page fonctionne bien mais il se peut un jour que les personnes qui la suivent s’en lassent et que tout s’arrête. C’est un loisir et il ne faut pas que ce soit contraignant pour nous. Ça nous fait plaisir de rendre service aux abonnés. On a souvent des bons retours, des fois des messages qui ne font pas plaisir… mais en règle général, c’est positif et bon enfant.”

Le but de la page Facebook est simple et n’a pas changé depuis sa création.

Julien explique : “L’objectif est très simple : une personne croise une autre personne dans la rue, dans le bus, dans le tram, dans un magasin… et n’a pas osé venir lui parler, par timidité ou par discrétion. Pour la retrouver, elle laisse donc un message sur la page Facebook, de façon anonyme, en laissant un maximum de détails sur le lieu de rencontre. On diffuse alors le message. Si la “personne cible” se reconnait, libre à elle de se manifester ou non.”

Il arrive parfois que l’équipe de Spotted Dijon centre ville reçoive d’autres demandes : “Des fois, on reçoit des messages de personnes qui ont perdu leur porte-feuilles ou leur carte bancaire. Il nous arrive aussi de recevoir des messages de parents désemparés où les enfants ont perdu leur doudou. A ces personnes-là, on leur répond qu’on ne peut pas publier leur demande” explique Julien. “Ça nous brise le coeur : on imagine très facilement la tristesse de l’enfant qui a perdu son doudou… ou le désarroi des parents qui vont devoir le consoler ! Il est vrai qu’une page Facebook comme la notre qui compte 44 000 personnes pourrait aider aux recherches… mais si on commence malheureusement à accepter certains messages, nous allons devoir accepter tous les messages. Du coup, on s’éloignera du but initial de la page et ce sera impossible à gérer.”

“Chaque page Facebook sur Dijon a sa spécificité : certaines proposent des bons plans et des infos comme J’Aime Dijon, d’autres font en sorte de faire rencontrer des gens comme Spotted Dijon centre ville. Il faut respecter “le terrain de jeu” de chacune, et ce sera plus simple pour les administrateurs et les abonnés” confie Julien.

Gérer un page de 44 000 abonnés comme “Spotted Dijon centre ville” n’est pas de tout repos.

L’équipe de J’Aime Dijon pourrait aussi en témoigner : gérer un telle communauté n’est pas de tout repos : il faut modérer les commentaires, répondre aux messages privés ou aux commentaires… bref, il faut que la page vive ! Pour Spotted Dijon centre ville, c’est pareil, même si il s’agit là de bénévolat.

Julien nous confie : “On ne va pas se mentir : on reçoit beaucoup de messages d’hommes qui veulent retrouver des femmes croisées dans la rue. La grande majorité est respectueuse et c’est un plaisir de pouvoir les aider. D’autres sont beaucoup plus crus voire vulgaires et il est évident qu’on ne publie pas ce genre de messages. Certains messages sont trop précis dans les descriptions et partagent des infos personnelles. Quand on explique que le message à diffuser n’est pas correct en l’état ou ne rentre pas dans notre charte, on ne le partage pas. On explique alors pourquoi. Certains comprennent, d’autres non. Il nous arrive de recevoir des messages d’insultes. Dans ces cas là, c’est simple : on efface le message et on classe le profil en indésirable.”

Julien précise : “On ne diffuse aucune donnée personnelle de la personne spottée. C’est une charte qu’on s’attache à appliquer. On ne veut pas mettre mal à l’aise les personnes visées. Elles n’ont peut-être pas envie d’être affichées au grand jour, pour plusieurs raisons qu’on respecte. On essaye de ne pas trop être indiscret. Même si la page est communautaire, c’est nous qui publions les messages, nous sommes légalement responsables du contenu diffusé.”

Il arrive que certaines histoires se terminent bien !

Julien confie : “Il arrive que des histoires se terminent bien grâce à Spotted, c’est ce qui nous motive à continuer ! J’ai souvenir d’un jour où j’étais de garde. Un homme et une femme ont écrit chacun  un message de leur côté. Quand j’ai vu ça, je me suis dit qu’ils avaient au moins quelque chose en commun. ! J’ai publié les messages l’un derrière l’autre, à quelques minutes d’intervalle et les deux personnes se sont reconnues. Je n’ai pas eu de retour mais j’ai vu dans les commentaires que ça matchait !”

“Il nous arrive de recevoir un message de temps en temps de couples formés sur Spotted, et ça fait chaud au coeur. C’est très sympa à voir et nous avons vraiment le sentiment de faire quelque chose d’utile !”

“J’ai la chance de gérer une page de 44 000 personnes, peut-être que je pourrais m’en servir pour défendre certaines causes”

Il est vrai qu’un tel auditoire pourrait être utile pour faire passer un message ou se faire connaître du plus grand nombre. L’équipe des administrateurs de Spotted Dijon centre ville réfléchit à une manière de servir certaines causes : “J’aimerai vraiment pouvoir diffuser des messages de bienveillance. On aimerait vraiment pouvoir aider certaines associations comme celles qui dénoncent les violences faites aux femmes par exemple. On voudrait de temps en temps mener une campagne d’information et de sensibilisation aux 44 000 personnes qui nous suivent.”

La page Facebook est disponible ici facebook.com/SpottedDijonCentreVille

 

Merci à Julien d’avoir répondu à nos questions. Nous souhaitons longue vie à la page Facebook “Spotted Dijon centre ville” et à toute son équipe. Nous espérons pouvoir travailler ensemble pour diffuser des messages bienveillants, campagnes d’information et de sensibilisation.

rédigé par

Estelle
Journaliste freelance

à lire

L’info du matin – Mardi 13 avril 2021

Les Halles de Dijon seront-elles élues plus beau marché de France ? Jusqu’au 21 avril, il est possible de voter pour élire le plus beau marché de la région. Ce marché sera alors sur la liste des prétendants au titre du plus beau marché France. Ce concours organisé par...

Soignants : le CHU Dijon Bourgogne recrute

Cela fait désormais plus d’un an que les équipes soignantes de France et de Dijon font leur maximum pour gérer une situation de crise sanitaire sans précédent. Au CHU Dijon Bourgogne, 8000 professionnels travaillent quotidiennement pour offrir aux patients la...

Lutte contre la COVID 19 : de nouvelles mesures en Côte-d’Or

Pour répondre à la dégradation de la situation sanitaire départementale et accompagner la mise en œuvre des mesures de freinage complémentaires au niveau national, Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d’Or, a décidé de...

Dijon, dans le top 500 des villes de France où il fait bon vivre

Dijon est bien classée dans le top 500 des villes de France où il fait bon vivre. D'autres communes de Bourgogne Franche Comté sont également citées... Après le classement 2021 des meilleurs kébabs de Côte d'Or, après le classement des villes de France avec le plus...

Les motards ont défilé à Dijon et un peu partout en France

Une directive européenne pourrait rendre obligatoire le contrôle technique pour les motos dès janvier 2022... ce qui n'est pas du tout du goût des motards. Dans l'après-midi du samedi 10 avril 2021, des milliers de motards se sont réunis à travers toute la France pour...

Mots clés

Partager