Dijon sélectionnée pour devenir Capitale Verte Européenne 2022

Dijon
Dijon

Le 31 octobre dernier, Dijon annonçait sa candidature au concours de « Capitale Verte européenne 2022 ». Après avoir terminé 4ème en 2018 parmi les 9 grandes villes européennes finalistes, la collectivité postulait de nouveau au concours et souhaitait capitaliser sur son expérience de l’année dernière.

La candidature de Dijon au titre de « Capitale Verte européenne 2022 » s’appuie sur les actions menées et à venir. En deux ans, un réseau de tramway de 20 kilomètres, 100 % électrique, était créé. En 2012 et 2013, la collectivité s’équipait de 102 bus hybrides, alors la plus importante flotte de ce type pour un réseau de transport français. Entre 2012 et 2019, 64 kilomètres d’aménagements cyclables étaient réalisés. Depuis 2011, le secteur piéton de la ville de Dijon a vu sa superficie augmenter de 60 %. Dijon figure aussi parmi les « villes respirables en 5 ans », distinction du ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie pour l’engagement de la collectivité contre la pollution de l’air. En 2013, Dijon faisait l’acquisition de 160 hectares de terre pour le développement de l’agriculture périurbaine. Le réseau de chaleur urbain alimenté à 70 % par les énergies renouvelables, source d’économie pour les habitants et respectueux de l’environnement, deviendra le 4ème réseau de France (120 kilomètres) et desservira l’équivalent de 55 000 logements. OnDijon, le projet de métropole intelligente lancé en 2018 pour révolutionner la gestion de l’espace public permettra de réaliser 65 % d’économie d’énergie sur l’éclairage. Sélectionnée lors de l’appel à projet TI « Territoire d’Innovation » lancé par le gouvernement, la collectivité deviendra au travers de 24 actions et de 46 millions d’euros d’investissement sur 10 ans le territoire français développant à l’échelle d’une métropole un système alimentaire durable de proximité pour fournir en circuit-court une agglomération entière. Enfin, une filière de l’hydrogène industrielle sera prochainement créée pour le transport permettant entre autre d’alimenter proprement les véhicules des collectivités.

À Dijon, nous avons réduit de 20 % les émissions de gaz à effet de serre et nous avons augmenté de 164 % notre production d’énergies renouvelables. Nous devons poursuivre nos efforts aujourd’hui pour assurer la réussite écologique de demain. 

François REBSAMEN, maire de Dijon, président de Dijon métropole, ancien ministre.

Les finalistes du concours seront annoncés au printemps 2020 et le vainqueur dévoilé en juin à Lisbonne, actuelle « Capitale Verte européenne 2020 ».

Communiqué de presse