J'aime Dijon : infos & bons plans à Dijon

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Le Black Friday : bonne ou mauvaise démarche ?

spot_img

Le vendredi 25 novembre, c’est le Black Friday. Les commerçants posent des rabais importants sur leurs produits. Une démarche qui n’est pas de l’avis de tous.

Littéralement « vendredi noir » ou « vendredi fou », c’est le jour qui lance les festivités de Noël et cela vient directement des Etats-Unis. Dans l’histoire, on raconte que le Black Friday était le jour suivant Thanksgiving. Les individus faisant beaucoup d’achats, cela permettaient aux commerçant qui étaient dans le rouge de faire de bonnes affaires et d’écrire leurs nouvelles recettes en noir, d’où le terme vendredi noir.

Pourtant, cette pratique annuelle fait de plus en plus parler ; notamment en ce qui concerne la surconsommation.

C’est tout un système qui est remis en cause, et nous vous avons interrogé dans les rues dijonnaises pour connaître votre avis sur la question.

Alors le Black Friday : une bonne ou une mauvaise démarche ?

Le Black Friday : Bonne ou mauvaise démarche ?

Naomi (20 ans), étudiante : « Moi et mon amie Estelle avons déjà commencé le Black Friday. C’est bien parce que c’est avant Noël, donc pour les cadeaux de Noël c’est pratique mais je le fais assez souvent quand même. Même pour des achats personnels. »

Estelle (19 ans), étudiante : « Je l’ai déjà fait sur certains sites aussi, mais je ne vois pas trop la différence avec les jours normaux au niveau des prix. On voit qu’il y a beaucoup d’enseignes qui mettent en place des Black Friday, qui finalement s’étalent sur la longue durée et qui le font avant. Donc je ne craque pas forcément, je suis davantage sur de la seconde main. »

Le Black Friday : Bonne ou mauvaise démarche ?

Jérémy (22 ans), étudiant : « C’est possible que je fasse le Black Friday, pour acheter des disques durs, des sapes, un abonnement pour le sport. Il y a forcément des choses dont j’avais l’intention d’acheter ; avec les promotions cela t’incite bien plus à cliquer. Il y a des choses dont tu n’as pas besoin mais comme il y a une réduction tu te dis « pourquoi pas ? »… Et tu peux vite craquer. Après je n’aime pas trop les boutiques. Rien que pour les vêtements si je vais à la Toison d’Or ou même dans les galeries marchandes à Dijon, je ne suis pas sûr de trouver ce que je veux plus en ligne. »

Le Black Friday : Bonne ou mauvaise démarche ?

Françoise, retraitée : « Avec mon amie nous avons prévu de faire le Black Friday à partir du 25 novembre. Dans certains magasins, il y en a qui le commencent bien plus tôt et d’autres pas. De plus nous sommes à la retraite donc nous avons plus de temps de le faire. Mais nous n’avons pas l’impression d’être poussées à la surconsommation parce qu’on a des besoins assez raisonnés. Je préfère, personnellement, faire mes achats directement dans les magasins. Pour Ghislaine, c’est peut-être plus en ligne. »

Ghislaine, retraitée : « Pour les achats du Black Friday, pour l’instant ce sont plus des achats personnels que pour Noël. Du moins, je verrai plus tard pour les fêtes de fin d’années. Et comme l’a dit Françoise, ça m’arrive d’acheter en ligne aussi si vraiment je trouve pas en boutique c’est vrai. Je n’ai pas l’impression d’être poussée à la surconsommation, et puis c’est bien si des fois on peut faire de bonnes affaires. »

Le Black Friday : Bonne ou mauvaise démarche ? Gaëtan, gérant de la boutique Monsieur Virgule : « Je ne fais pas le Black Friday, mais il faut déjà comprendre pourquoi les magasins le font et en général c’est pour vider les stocks qui restent. Or dans ma boutique il n’y en a pas, le stock tourne toutes les semaines. J’ai quasiment rien qui dort donc par définition, je n’ai pas de promotion à faire. Puis à titre personnel, je ne le fais pas ou alors il faut vraiment qu’il y ait quelque chose intéressant. Mais en général je vais pas forcément attendre le dernier moment pour acheter un produit. C’est pas ma manière de consommer, je consomme peu je dirai du moins en étant un peu plus responsable. »

Le Black Friday : Bonne ou mauvaise démarche ? Laurence (55 ans), responsable de la boutique de lingerie Orcanta : « Alors dans la boutique, on a commencé depuis le début de la semaine et jusqu’à samedi inclus, avec des promotions jusqu’à au moins 50%. C’est vrai que le Black Friday est présent depuis quelques années et cela donne un peu plus de flux au niveau de la clientèle. Mais cette année, je trouve que c’est un peu plus compliqué, à cause de l’inflation. Je pense que les gens devraient en profiter pour faire leurs cadeaux de Noël ; ils n’ont pas l’air de se rendre compte que le Black Friday c’est le dernier petit clin d’œil avant les soldes, donc à la rigueur, c’est là où on peut trouver quand même des choses intéressantes et anticiper ces cadeaux de Noël. Et je trouve ça très bien. »

Crédit photo : Quentin Scavardo/J’Aime Dijon

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...