Les autorités sanitaires feront un bilan quotidien de la campagne de vaccination contre le Covid-19 à partir de ce mardi 5 janvier 2021, a indiqué le directeur général de l’Assurance maladie, Thomas Fatome, lors d’un point presse.

“Un premier bilan sera apporté dès demain, puis de façon quotidienne dans le cadre de la communication du ministère et de Santé publique France”, a déclaré M. Fatome, à l’occasion de la présentation du nouveau système d’information “Vaccin Covid”.

Destiné aux médecins, ce téléservice vise à recueillir les informations nécessaires à la campagne de vaccination : identités du patient et du médecin, consentement du patient, numéro de lot du vaccin injecté…

Ouvert hier matin, lundi 4 janvier 2021, Vaccin Covid a “déjà reçu des premières connexions et des remplissages pour les consultations pré-vaccinales et les vaccinations”, a-t-il ajouté.

Après avoir informé les Ehpad puis les médecins libéraux fin décembre, l’Assurance maladie va faire de même cette semaine pour les hôpitaux qui commencent à vacciner leurs soignants, afin “qu’ils puissent intégrer cet outil dans leur pratique”.

“Les choses vont accélérer cette semaine, mais on ne pouvait pas concevoir une campagne massive sans cet outil qui permet à la fois une traçabilité individuelle et un suivi collectif”, a affirmé M. Fatome.

Vaccin Covid est relié au portail de l’Agence du médicament (ANSM) pour faciliter le signalement d’événements indésirables par les médecins et les patients vaccinés.

En revanche, son fichier ne sera pas croisé avec celui de Contact Covid, qui recense les personnes contaminées et leurs “cas contacts”. Il ne sera pas non plus utilisé pour un éventuel “passeport vaccinal” facilitant les déplacements.

“Le cadre juridique ne prévoit pas cette possibilité”, a rappelé le directeur de l’Assurance maladie, soulignant que “cet outil ne sert qu’à la campagne vaccinale et n’a pas d’autre utilisation”.

Le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or, Fabien Sudry, appelle une nouvelle fois l’attention de tous sur le respect des gestes barrières, les mesures de précaution et les mesures de distanciation sociale. En cas de symptômes, il recommande de se faire tester au plus vite, et pour les personnes testées positives où cas contact de se placer en isolement très rapidement. Ces moyens sont les seuls pour limiter l’épidémie en attendant la montée en charge de la vaccination. Il réaffirme sa confiance dans les comportements civiques des habitants du département.