Une dijonnaise relie actuellement Dijon à Pekin à vélo et en solitaire

Aurélie Gonet (Direction l'horizon) relie Dijon à Pékin © Aurélie Gonet
Aurélie Gonet (Direction l'horizon) relie Dijon à Pékin © Aurélie Gonet

Relier Dijon à Pékin en vélo et en solitaire, c’est le défi fou que vient de se lancer la dijonnaise Aurélie Gonet. À 33 ans, cette chargée de communication à l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon, n’en est pas à son coup d’essai. Après un Londres-Édimbourg et un tour de l’Islande en 5 semaines il y a deux ans, elle voulait voir cette fois ce que ça fait de partir depuis chez soi, sans se retourner en allant le plus loin possible.

Je voulais savoir ce que ça fait quand on ferme sa porte à clé, qu’on va faire un premier coup de pédale comme si on allait chercher une baguette de pain mais qu’en fait cette fois-ci ça sera sans se retourner et en allant le plus loin possible.

Aurélie Gonet

Elle est donc partie ce dimanche 4 mars à 12h30 de la place Darcy à Dijon entourée d’un peu plus de 350 personnes, famille, amis ou anonymes, venus l’encourager dans cette aventure.

plus de 10000 Km et 12 pays traversés à vélo

Aurélie a prévue 7 à 8 mois pour parcourir les 10000 Km et traverser les 12 pays qui la séparent de la capitale de la République populaire de Chine. Même si elle a tracé les grandes lignes de son itinéraire, celui-ci n’est pas figé et ses étapes ne sont pas préparées dans le détails. La voyageuse dijonnaise préfère en effet se laisser guider au gré des rencontres et des imprévus croisés sur son chemin.

une aventure sportive et solidaire pour la lutte contre le cancer

Parmi les personnes qui ont suivi ses précédents voyages à vélo, sa maman. Atteinte à l’époque d’un cancer du poumon elle est aujourd’hui disparue.

Elle a adoré suivre cette aventure parce que ça la sortait de son quotidien de traitement, de chimio, de rayon, d’immunothérapie, de bonnes nouvelles, de mauvaises nouvelles… Ça a été pour elle une fenêtre sur l’extérieur.

Aurélie Gonet

Mais aussi cette anonyme qui à la fin de son aventure en Islande lui confiait « Vous avez animé mon été de chimio. »

Aurélie Gonet a donc décidé, avec le centre de lutte contre le cancer de Dijon (CGFL – Centre Georges François Leclerc) où était suivie sa maman, de mettre en place une cagnotte afin de récolter des fonds pour un projet de recherche sur le cancer du poumon. Le projet Al Capone.

Pour participer, c’est ici : Direction l’Horizon : des kilomètres contre le cancer !

PS : Pour ceux et celles qui se posent encore la question de savoir pourquoi médiatiser ce genre d’aventure humaine, la réponse est quand même simple et basique ! Non ?

le marathon de Pékin en point de mire

Cerise sur le gâteau pour notre sportive une fois arrivée à Pékin, courir les 42,195 Km du marathon de Pékin. Nul doute que ce sera une formalité pour celle qui aura déja pédalé plus de 10000 Km !

Pour suivre l’aventure cycliste d’Aurélie Gonet :
Direction l’horizon sur FacebookInstagram