Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

RETROUVÉE – Recherche « Gitane » désespérément depuis dimanche

MAJ du 02/04 : Gitane vient d’être retrouvée, malheureusement sans vie. Merci pour votre mobilisation et vos différents message.

Laëtitia Pousson recherche désespérément sa chienne « Gitane » qui a disparu lors de sa promenade dimanche dernier du côté de Dijon Sud. Gitane est une femelle griffon, noir et marron, âgée de 12 ans. Elle est très craintive.

Il ne faut surtout pas essayer de la capturer, elle est trop peureuse, il faut juste qu’elle entende ma voix et elle reviendra vers moi. Il faut m’appeler.

La SPA, les vétérinaires, mairies et gendarmeries sont prévenus. Plus de 600 affiches ont été placardées. Elle a été vu la dernière fois au Lac Kir. Si vous avez vu Gitane, merci de contacter directement :

Laëtitia Pousson au 06 80 00 90 21.

 

Message personel de Laëtitia et histoire de Gitane.

Gîtane, peut-être ~9ans,  fracturée jusqu’à la mâchoire, battue, renfermée dans un grillage au milieu des forêts, laissée pour compte avec d’autres  congénères … affamés, les chiens se sont mangés entre eux….

(elle a survécue!)

Je lui ai appris à marcher, jusqu’à la porte pour aller faire pipi dans la cour, J’ai marché des semaines entières accroupie à sa hauteur pour qu’elle avance (rampe) lors de nos premières promenades, des semaines….

Quand je l’ai prise, quand elle m’a choisi du regard uniquement, c’était simple, elle était dans une cage sans bouger, sans manger, sans sortir. Personne ne pouvait l’approcher tellement on avait peur de lui faire peur…  Une fois que la personne avait ouvert la porte, il lui fallait reculer d’au moins 20 mètres pour qu’elle sorte pisser & re-rentre direct!! Elle a fait 3 mois comme ça, avant que je l’amène un jour avec moi. Avant de la faire venir, je me suis renfermée dans cette cage avec elle pendant 15 après-midi ! Je ne l’ai pas touchée avant le 8ième jour, je lui ai parlé pendant toutes ces heures pour que bien au-delà de mes mots, ma voix la reconnecte chaque fois à la vision d’un humain qui s’approche doucement & « tiens, c’est bizarre, cette animal à deux pattes ne me frappe pas???!….. »

Elle ne reconnaissait pas son nom, elle n’avait pas de collier, « viens » la faisait fuire.

Des semaines plus tard, elle monte dans mon auto & j’ai l’impression qu’elle y a toujours été…. Un seul mot me vient : évidence. Je l’appelle mon évidence. (J’suis pas croyante, j’aime pas providence….)

Elle ne m’a pas apprivoisé dans la cage, elle m’a fait confiance dès la première seconde où l’on s’est retrouvée que toute les deux. Elle avait peur de TOUT ! Voitures, portes, vélos, gens qui passent même sans bruit, à moins de 10 mètres de nous, une chaise qui glisse au sol…. l’allumage de ma cigarette, avec un briquet, une feuille séchée qui roule sur le goudron, la voix d’un homme, les sons, la rue……. J’ai vite compris que l’on irait au grand air souvent, au calme de la forêt, à l’immensité des espaces natures, & ça m’a fait du bien aussi….!

J’ai compris que l’homme qui la battait portait un bleu, une casquette & fumait!

Je ne me suis jamais apitoyée, juste compatissante, attentive, tendre, douce & patiente! Tout ce que j’ai appris en même temps qu’elle….

À chaque bruit, elle me regardait toujours après avoir fait un bon & s’être mise à terre écrasée, pour voir ce que j’allais faire , je me baissais doucement pour la prendre dans mes bras & lui chuchoter doucement dans l’oreille « tout va bien »….. Je ne sais pas combien de fois je lui ai dit « tout va bien » en la serra doucement très fort…. J’ai fini je crois par me convaincre moi même!
C’était il y a 3ans….

& aujourd’hui, non, elle ne joue pas à la baballe, elle ne court pas dans tous les sens pour me ramener son bâton, non.
Elle marche, renifle, me regarde tout les 3 mètres pour voir si je suis…. Parfois, elle bifurque un peu à droite, instinct de chien & puis elle voit que je ne suis pas alors elle revient vite & remarche dans mes pas…. comme une référence…..?!….

Je ne l’ai jamais dressée, je l’ai redressée! Je lui ai appris à lever la tête, je lui dis encore parfois, « lève la tête ma nénette, t’es belle »….. Elle est là, elle me suit, m’attend pour savoir quoi faire & où aller…. & aujourd’hui elle est toute seule! Elle est quelque part, cachée dans un coin en attendant en peine que je la trouve…..que je la ramène…..à la vie, une deuxième fois….!

J’ai eu mon lot, j’aime pas ces « détails » là de ma vie… mais cette chienne, en fait, c’est elle qui m’a appris…. la douceur, la proximité, les câlins, qu’on peut croire en quelqu’un qui reste juste  là près de vous sans parler, « qu’on pouvait crever & revivre à nouveau » (je site) …

Alors elle est là, terrée quelque part, dans cette jungle que l’on appelle la ville, elle attend, oui j’en suis certaine elle ressent à nouveau la peur, & je m’en veux pour ça, J’ai mal à sa place de trop ressentir la douleur de la deuxième peine.

Laëtitia Pousson

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...