Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

De la friture sur la ligne entre la Sous-Préfète de Montbard et le Conseil Départemental de Côte-d’Or

Dans l’édition du 31 janvier de nos confrères du Bien Public, Isabelle Bourion la Sous-Préfète de Montbard mettait explicitement en cause l’action du Département en matière de déploiement de la Fibre Optique directement chez l’abonné (FTTH)

Le président du Conseil Départemental de la Côte-d’Or François Sauvadet souhaitait apporter quelques précisions sur ce sujet.

Sur les 106 millions euros d’investissements nécessaires, l’Etat a pris un engagement à hauteur de 36,24 millions d’Euros, le Département subventionne le déploiement à hauteur de 60 millions d’euros. François Sauvadet avait pris l’engagement à fin 2020 de parvenir à atteindre un débit de 8 Mb/s, sur tout le territoire, afin de permettre le triple play.
Le confinement a provoqué un décalage de travaux, mais 95% des communes et 96% des logements sont dotés d’un ligne pouvant atteindre ce débit.

Le Conseil Départemental de Côte-d’Or a un objectif : 100% de la Côte d’Or doit être et devra être couverte en Très Haut Débit à domicile pour 2022.

Actuellement 30 000 prises sont en construction et plus de 15 000 sont déjà construites. La commune d’Époisses se trouve dans une situation très particulière, ce qui a fait réagir la sous-préfète, le Maire Jean-Marie Virely et les habitants de la commune : les 510 lignes bénéficient toutes d’un débit supérieur à 8 Mb/s et 265 disposent déjà du Très Haut Débit par l’intermédiaire du VDSL. Le Hameau de Foux, quant à lui, a bénéficié d’une « opération fibre au cœur du bourg » pour un montant de 150 000€.

Le Département a pris la décision de financer la fibre pour chacun, bien conscient des enjeux en termes de développement économique et de confort de vie des habitants. Il a privilégié les zones les plus carencées et fait en sorte que, dans l’attente du déploiement de la fibre, la montée en débit des lignes classiques permette une utilisation des équipements raccordés à internet, ce qui est déjà un effort. Insuffisant pour certaines, une belle avancée pour d’autres.

Le Conseil Départemental de Côte-d’Or est, d’après lui, certain d’avoir faire le bon choix, au regard des multiples confinements que nous venons ou que nous nous apprêtons à subir.
François Sauvadet s’est d’ailleurs entretenu très récemment avec le ministère de Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

Laisser croire que le Département serait en retard sur ses plans de déploiement est non seulement faux, mais cela contribue à décrédibiliser la parole de l’État, en laissant entendre que nous remettrions encause les engagements que nous avons pris vis-à-vis des Côtes d’Oriens.

François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de Côte-d’Or

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...