Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Mars bleu 2021 : mois du dépistage du cancer colorectal

Le mois de sensibilisation aux cancers colorectaux débute aujourd’hui. Après une année 2020 marquée par les conséquences préoccupantes de la Covid-19 sur les diagnostics des cancers et les parcours de soins, le Comité de Côte-d’Or de la Ligue contre le cancer invite (et incite) les publics concernés à participer au dépistage organisé.

 

Près de 93 000 diagnostics de cancers n’ont pu être établis en 2020. Ce constat alarmant est la conséquence directe de la Covid-19. Pour que le bilan des décès liés aux cancers ne s’alourdisse pas, la Ligue contre le cancer relance la mobilisation et incite les personnes concernées à se faire dépister. Le cancer colorectal est le 2ème cancer le plus meurtrier en France. Pourtant, détecté tôt, il est guérissable dans 90 % des cas !

La campagne #ParlonsFesses #BougezVosFesses pour briser les tabous

Avec plus de 43 000 nouveaux cas et plus de 17 000 décès chaque année, le cancer colorectal représente, par sa fréquence, la 2ème cause de décès par cancer chez l’homme et la 3ème chez la femme. En cause, une méconnaissance globale et les tabous qui persistent autour de la maladie et des modalités de dépistage (détection de sang dans les selles).

Pour briser ces tabous et libérer la parole sur le cancer colorectal, le Comité départemental poursuit ses actions de sensibilisation en organisant notamment une campagne virtuelle sur ses réseaux sociaux. Des vidéos informatives, des podcasts ou encore des témoignages vidéo d’hommes et de femmes touché(e)s de près ou de loin par le cancer colorectal seront diffusées.

C’est par ici : www.facebook.com/liguecancer21

Un showroom virtuel inédit

À l’occasion de l’édition 2021 de Mars Bleu, la Ligue contre le cancer lance une exposition virtuelle du côlon. Accessible via ordinateur, smartphone ou tablette, cet outil novateur permet une approche visuelle de l’intérieur de l’organe et donne des explications quant à l’importance du dépistage précoce et au traitement pour combattre la maladie.

Son but ? Expliquer l’intérêt du dépistage pour permettre un diagnostic plus précoce et, ainsi, améliorer le pronostic, limiter les séquelles et les complications du traitement chirurgical. Le dispositif souligne l’intérêt de la prévention primaire et renseigne sur les traitements chirurgicaux et médicaux.

C’est par ici : Prévention Cancers | Accueil (preventioncancers.fr)

À partir de 50 ans : la nécessité du dépistage pour sauver des vies

Tous les hommes et les femmes âgés de 50 à 74 ans sont invités, tous les 2 ans, à réaliser un test immunologique, à domicile, par une lettre de l’Assurance maladie qui invite la personne à demander le kit à son médecin généraliste. Ce test, simple, rapide et indolore, est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Son bénéfice est double : en détectant suffisamment tôt la détection de lésions (polypes) qui risquent de devenir cancéreuses, il permet de les traiter avant qu’elles ne se transforment en cancer.

Avant 50 ans : la prévention

Le mode de vie influe également sur le risque de cancer colorectal. Le surpoids, une alimentation riche en graisses animales, la consommation d’alcool et de tabac, le manque d’activité physique et la consommation importante de viande rouge sont des facteurs de risque importants. Le diabète de type 2 et le manque d’exposition au soleil pourraient également avoir un impact. La Ligue contre le cancer recommande donc, à tout âge, d’adopter de bonnes habitudes de vie :

– Éviter le tabagisme et la consommation d’alcool,

– Avoir une alimentation équilibrée et pratiquer une activité physique régulière,

– Limiter la consommation de viande rouge et les aliments riches en graisses, comme la charcuterie.

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...
- Publicité - spot_img
X