Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Les motards ont défilé à Dijon et un peu partout en France

Une directive européenne pourrait rendre obligatoire le contrôle technique pour les motos dès janvier 2022… ce qui n’est pas du tout du goût des motards.

Dans l’après-midi du samedi 10 avril 2021, des milliers de motards se sont réunis à travers toute la France pour exprimer leur opposition à ce projet de directive européenne qui consiste à imposer un contrôle technique pour les deux-roues motorisés, qui en étaient jusqu’ici dispensés…

A Dijon, ils étaient 500 motards. Le cortège a circulé à travers l’agglomération dijonnaise : en partant du parking du Zenith de Dijon, les motards étaient aussi présents à Longvic, Quetigny et Fontaine-lès-Dijon.

« Ça fait dix ans que l’Union européenne veut nous l’imposer, mais le Sénat a déjà dit non pour la France, cela a été repoussé, mais le 1er janvier 2022, c’est la fin du report », explique Florian Minard, coordinateur de la FFMC 21 (Fédération Française des Motards en Colère de Côte-d’Or), dans les colonnes de nos confrères du Bien Public.

D’après le coordinateur départemental, les centres de contrôle technique sont loin d’être équipés et les points de contrôle ne sont toujours pas connus. D’après les différents témoignages recueillis ici et là, la plupart des motards associe ce contrôle technique à une manière de « pomper du fric sur le dos de la sécurité routière ».

Il est reconnu que la très grande majorité des motards prend soin de leur machine et respecte les échéances de révision. De plus, une étude menée à l’échelle européenne démontrerait que dans 99 % des cas, il n’y a pas eu de problème technique sur le deux-roues ou l’autre véhicule avant un éventuel accident. Le contrôle technique serait donc une mesure inutile d’après la FFMC.

Les motards mettent aussi en avant la refonte complète du permis moto qui a des effets positifs et immédiats sur la sécurité.

Il est vrai que le permis moto est de plus en plus difficile à passer et à obtenir : l’accent est davantage mis sur les manoeuvres d’évitements, de sécurité. Des questions de vérifications sont posées à l’examen. Les jeunes motards sont donc sensibilisés dès les premières heures à l’état des pneus, des freins, de l’équipement et des autres éléments de sécurité de la moto, peu importe la cylindrée.

« Si un motard ne prend pas soin de sa moto, il se tire une balle dans le pied, c’est dangereux » affirme la plupart des motards présents sur place.

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...
X