Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Les vœux de François Rebsamen, maire de Dijon

Avec 2015 s’efface une des années les plus sombres que notre pays ait connues depuis près de cinquante ans. Dans le bruit et la fureur d’attentats meurtriers, notre République a tenu bon face aux terrorisme aveugle, grâce à la solidarité, à la force morale et au sang-froid de nos concitoyens.

En 2015, Dijon n’a pas été épargnée. Notre ville a perdu l’un des siens abattu au Bataclan par ces terroristes. Nous ne l’oublions pas comme nous n’oublions pas tous ceux qui sont morts sous les balles ou qui ont été blessés dans leur chair. A leurs amis, à leurs familles nous rappelons notre solidarité et notre compassion.

En 2015, Dijon a perdu son maire, Alain MIllot, un homme bon et généreux, marquant ainsi à jamais notre histoire municipale. A l’aube de cette nouvelle année, alors même que le discours dominant martèle sous toutes ses formes la rengaine du déclin, rien n’est écrit, faut-il le rappeler. La désillusion économique, le repli sur soi, le rejet de l’autre, le défaitisme, le nihilisme, l’aquabonisme… ne constituent pas l’ horizon indépassable de notre République. Parce que le flambeau de la liberté, de l’égalité et de la fraternité que porte nos concitoyens éclaire l’avenir, 2016, c’est un message de confiance et d’espoir que je souhaite adresser à chacun. Bonne et heureuse année à toutes et à tous.

François Rebsamen

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...