25.7 C
Dijon
dimanche 25 juillet 2021

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Article

Laetitia Noblesse de Manga-T aide une association dijonnaise par une vente aux enchères

Elle s’appelle Laetitia Noblesse et est gérante de Manga-T Dijon, mais également dirigeante du réseau Manga-T Origin. Elle souhaite, par une vente aux enchères qui a lieu en ce moment, aider une association dijonnaise.

Née à la toute fin des années 70, elle fait partie de cette génération que l’on appelle avec nostalgie « génération Club Dorothée ». Biberonnée aux dessins animés japonais sur petit écran, elle rêvait déjà adolescente d’aller au Japon. Un jour.

Au travers de ces mangas, Laetitia a découvert une culture différente de la sienne, des valeurs, un savoir-être, sous lesquels elle est tombée sous le charme.

Il faudra attendre 2013 pour qu’elle réalise son rêve de partir au pays du Soleil Levant, pendant deux semaines. Coup de foudre à peine l’avion avait-il atterri… après 30 ans d’attente. Ce voyage allait la bouleverser.

A son retour en France, pas facile de retourner à une vie « normale », tant son périple au Japon avait transformé quelque chose en elle. Elle quitte alors son emploi, et prend une décision : se lancer dans l’entreprenariat afin de créer un lieu japonisant immersif (elle souhaite même que vous y trouviez les fameux wc japonais).

Son souhait : proposer une fenêtre sur le Japon aux dijonnais. Une madeleine de Proust pour ceux qui comme elle, l’avaient adopté… un avant-gout du futur voyage que d’autres aimeraient réaliser. Cela prendra 1 an et demi pour concevoir le projet et le mettre en place. Le 3 octobre 2015 : elle ouvre Manga-T.

Allait-elle s’arrêter en si bon chemin ? C’est mal la connaître.

Un an plus tard, Laetitia reçoit une offre de franchise.

Elle transforme alors sa boutique en réseau de licence de marque. Ajoutez encore une année d’administratif, d’énergie, de doutes.

En novembre 2018 Manga-T Metz ouvre ses portes. Puis Manga-T Annecy en mai 2019, et malgré la covid, Manga-T Bourges en février de cette année.

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Elle travaille actuellement sur l’ouverture prochaine dans 2 villes : Poitiers et Rennes.

Chaque Manga-T propose un lieu qualitatif, un accueil chaleureux, une ambiance unique, un lieu atypique, et des produits authentiques.

La covid a fait du mal à beaucoup de petites entreprises, comme à des grandes. Chaque Manga-T a survécu grâce à ses clients, à leur fidélité, leurs encouragements, leur présence, ou leurs commandes en click collect.

 

Laetitia et ses franchisés ont donc réfléchi tous ensemble, et ont mis en place un évènement caritatif afin d’aider, à leur tour, quelqu’un à la fin du confinement. Le choix d’une association locale s’est alors dessiné, ainsi qu’un artiste à mettre en avant de par son talent.

L’idée de chaussures customisées vient d’un constat simple : il est très difficile de trouver des chaussures au design japonisant. Cherchez… pas facile…

Lorsque certaines marques en sortent de manière éphémère, elles sont en rupture de stock en moins de 24h. C’est dire l’engouement autour du produit.

Il existe beaucoup de vente de tee-shirt, de casquettes, mais très peu de chaussures. D’où l’idée d’en faire customiser façon « Manga-T », sur le thème du Japon.

Laetitia, pour Dijon, s’est tournée vers l’artiste Madame Studio. Elles se sont rencontrées l’année dernière, place du marché à Dijon, lors des lives painting organisés chaque jeudi soir par le Collectif “ART’go. Ce collectif propose des artistes différents chaque semaine, avec la réalisation d’œuvres en direct devant un public.

 

 

Manga-T Annecy a également souhaité travailler avec elle sur ce projet caritatif.

Manga-T Bourges et Manga-T Metz ont, quant à eux, choisi des artistes locaux.

L’association choisie par Laetitia est « Chat Libre Dijonnais ». Très actifs en matière de sauvetages d’animaux sur Dijon et environs, ils sont souvent sollicités pour des problèmes de maltraitance, mais s’occupent également de la stérilisation de chats errants, de la construction d’abris pour l’hiver et de les nourrir.

La vente aux enchères de ces baskets customisées (en édition forcément très limitée) permettra à cette association d’augmenter son action bienveillante.

Et Laetitia y tient : « la totalité de la vente sera reversée à l’asso, non pas les bénéfices seuls, mais vraiment la totalité. » Chaque Manga-T prend en effet à sa charge l’achat des chaussures ainsi que leurs customisations.

Laetitia et l’ensemble des franchisés Manga-T sont heureux de pouvoir mettre à contribution leur savoir-faire, leur visibilité et la générosité de leurs clients au profit d’une belle association.

La vente aux enchères a démarré ce lundi 5 juillet à minuit, et se termine ce dimanche 11 juillet à 23h59.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire désormais : http://event.manga-t.fr

Site de Manga-T Dijon

37,833FansJ'aime
8,585SuiveursSuivre
Articles en lien
Dans la même catégorie...
X