Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

La pétition contre l’augmentation des indemnités des conseillers régionaux sera remise à la Présidente de région

Au lendemain du vote à l’assemblée plénière du jeudi 21 janvier, où les conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté nouvellement élus ont voté une augmentation de 20% du régime indemnitaire des « élus de base » et suite aux nombreuses réactions sur internet, en particulier dans les commentaires des articles de presse relatant cette augmentation, que Hélène Larmet décide de mettre en ligne la pétition adressée à Présidente du Conseil Régional de Bourgogne Franche Comté Marie-Guite Dufay « Marie-Guite Dufay: NON à l’augmentation des indemnités des conseillers régionaux ».

J’habite en Bourgogne, ma mère est Franc-Comtoise mon père Vosgien, je me sentais concernée à titre personnel par la politique dans ma région. Mais là effectivement face à ça, les gens étaient excédés, blessés, c’était pour laisser la possibilité de porter ces voix là que j’ai décidé de créer cette pétition.

C’est donc à l’initiative d’une « simple citoyenne » que cette pétition vient de dépasser les 21.000 signatures après un peu moins d’un mois d’existence et sans vrai relai.

Sans remettre en question le montant de l’indemnité elle pose la question légitime de savoir si les élus vont réellement mieux faire leur job avec 380 € de plus par mois. Elle pense qu’il y a vraiment une question de respect par rapport aux personnes qui alimentent le budget du conseil général. Sur quelle base décident-ils de s’augmenter alors qu’ils n’ont pas encore fait leurs preuves et dans un contexte où il n’y a pour elle aucune légitimité à cette augmentation. C’est une dépense supplémentaire pour le contribuable qui n’est pas justifiée.

Mon seul soucis c’est que si les élus de Bourgogne-Franche-Comté se votent cette augmentation, à un moment donné il va falloir la financer et elle n’est pas prévue initialement dans le budget de la région. Il faut donc des ressources supplémentaires soit par l’impôt, soit par la dette.

Alors même s’il faut reconnaître que c’est en Bourgogne-Franche-Comté que les indemnités sont les moins élevées, d’après ses calculs il va quand même falloir trouver environs 3 millions d’euros sur 6 ans dont elle ne sait pas comment la région compte les financer.

Au moment où nous avons interrogé Héléne Larmet, elle attendait que le mouvement autour de cette pétition s’intensifie avant de prendre contact avec le cabinet de Marie-Guite Dufay pour porter la voix et les messages des signataires.

C’est chose faite, la Présidente de région la recevra mardi 16 février à Dijon, afin de lui remettre la pétition signée et lui exposer plus avant les raisons pour lesquelles la décision d’augmentation doit être revotée.

 

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...
X