J'aime Dijon : infos & bons plans à Dijon

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

JDA Handball – Entretien avec Christophe Mazel

spot_img

Christophe Mazel est l’entraîneur principal de la JDA Handball. À quelques jours du derby qui opposera ses joueuses à Besançon, le coach se livre.

Christophe Mazel occupe le poste d’entraîneur à la JDA Dijon Handball depuis 2019. Passé par Nîmes, Istres et Créteil, le coach de 55 ans a su faire progresser son équipe en réalisant des choix audacieux mais payants. Entretien.

Christophe Mazel, amoureux des Halles de Dijon

J’aime Dijon : Cela fait donc quelques années que vous êtes installé sur Dijon. Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement ici ?

Christophe Mazel : Ça fait 4 ans que je suis ici et j’ai déjà mes habitudes : chaque samedi matin après un soir de match, j’aime me balader aux Halles de Dijon, j’aime vraiment ça… J’ai quelques adresses où j’aime me rendre, certaines personnes commencent à me reconnaître et c’est sympa… La gastronomie à Dijon est fabuleuse, j’aurais du mal à vous recommander un seul restaurant et à vous conseiller… je peux vous en recommander une vingtaine si vous voulez ! J’ai habité pendant quelques temps place Bossuet et c’était un véritable plaisir de vivre au centre de Dijon…

JD : D’autant plus que votre contrat a été renouvelé jusqu’en 2024… Le club a de grandes ambitions pour cette saison, est-ce que les dirigeants vous mettent la pression ?

CM : Le club a de l’ambition et je pense que nous avons la même. Ça fait 20 ans que je fais ce métier, avant j’étais joueur de haut niveau donc la pression, je commence à la gérer et puis on a tout pour réussir… donc ce n’est pas de la « pression » mais de l’ambition.

Christophe Mazel : « Je n’ai pas de certitudes mais j’ai des convictions »

JD : Après 4 matchs de folie, on a l’impression que l’équipe de handball féminin de Dijon est sur une bonne lancée et peut arriver à des grandes choses…

CM : Je pense vraiment qu’il est encore trop tôt pour le dire… Nous n’avons pas encore assez joué mais c’est vrai que par rapport à l’an dernier, avec la stabilisation du groupe et le jeu proposé, on peut dire que c’est porteur d’espérance… notamment sur notre capacité à produire un jeu de qualité. Aujourd’hui, on arrive à inquiéter les grosses équipes comme les équipes de notre catégorie. Notre jeu est en place et il a des qualités. Je n’ai pas de certitudes mais j’ai des convictions : ce qu’on a fait sur les 4 premiers matchs est à la hauteur de ce que j’attendais. Tout le monde travaille bien depuis juillet, le groupe est en forme, on a pu se préparer comme on le voulait… Tous les voyants sont au vert. Il faut continuer comme ça pour être prêt à affronter l’équipe de Besançon vendredi.

JD : Les maîtres mots de votre jeu, c’est « rapidité » et « percutant »…

CM : J’ai toujours aimé le jeu à risque mais à partir du moment il est structuré, le risque se transforme en audace. Dernièrement, on a changé le projet de jeu : si on veut quelque chose qu’on n’a jamais eu, il faut faire quelque chose qu’on n’a jamais fait. On a mis en place un projet de jeu audacieux mais qui correspond aux qualités de chaque joueuse. Encore une fois, j’ai des convictions et quand je les vois jouer, j’ai l’impression que le style de jeu mis en place fonctionne.

(suite de l’article ⬇️) 

JD : Comment ça se passe pendant les temps-morts ? Pendant les premières secondes, on vous voit donner les directives et ensuite vous vous mettez à l’écart : pourquoi ?

CM : Je commence toujours le temps-mort de la même façon : j’appelle celles qui sont et qui seront sur le terrain pour qu’elles tendent l’oreille et j’annonce ce qu’on va faire. J’essaye de capter le regard de chacune et je traduis si besoin. Ensuite, je m’efface. Je pense que les joueuses ont besoin d’entendre mes directives mais ont aussi besoin de se retrouver, de se redire les choses et de se motiver entre elles… C’est important je pense.

Le prochain match opposera la JDA Handball Dijon aux rivales de Besançon, le vendredi 14 octobre.

La prochaine rencontre aura lieu au Palais des Sports de Dijon le vendredi 14 octobre face aux rivales de Besançon. Coup d’envoi programmé à 20 heures. J’aime Dijon sera sur place et vous y donne rendez-vous ! La billetterie est ouverte sur hand.jdadijon.com (suivre notre lien).

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...