J'aime Dijon : infos & bons plans à Dijon

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Dijon est-elle une ville chouette ? Réponse dans La Tête à l’Endroit avec Guillaume Pierre

spot_img

La chouette est l’emblème de la ville et de J’aime Dijon ! Guillaume Pierre est parti vérifier si Dijon est aussi chouette que son emblème ! Rendez-vous dans « La Tête à l’endroit » dimanche à 12h55 sur France 3.

L’origine du succès de la chouette est liée à cette fameuse sculpture taillée sur le contrefort d’une chapelle de l’église Notre-Dame. Les passants s’y arrêtent pour la toucher de la main gauche (en regardant du bon côté et sans passer ensuite devant la salamandre ou le dragon !) en espérant que cela leur porte bonheur.

Guillaume Pierre est le présentateur de l’émission « La Tête à l’endroit », diffusée chaque dimanche à 12h55 sur France 3 Bourgogne Franche-Comté. Guillaume Pierre répond aux questions de J’Aime Dijon.

« Le concept de La Tête à l’Endroit est simple : c’est de la télé positive ! »

« L’émission existant sous une autre forme avant, elle a un peu évoluée mis c’est exactement ce que j’aime faire : aller à la rencontre des gens, être en immersion dans leur atelier ou leur habitation, parler avec eux pour en connaître plus sur leur savoir-faire et leur vécu. L’idée c’est de valoriser le patrimoine, le terroir, la Bourgogne, la Franche-Comté et leurs habitants. On fait de jolies cartes postales et c’est un plaisir à faire avec l’équipe » explique Guillaume Pierre.

La bonne humeur et le ton décalé : les marques de fabrique de Guillaume Pierre.

Quand France 3 m’a contacté pour me proposer d’animer l’émission, il savait déjà ce que je faisais : de la radio sur France Bleu Bourgogne de temps en temps et des spectacles d’humour à travers toute la France. Donc ils savaient ce que j’étais capable de faire. France 3 Bourgogne Franche-Comté m’a fait confiance et m’a donné les moyens de me sentir à l’aise dans ce genre de production. L’équipe qui m’entoure est comme moi : détendue mais sérieuse. C’est exactement ce que je voulais et ça se ressent à l’image. » confie Guillaume Pierre.

« C’est certain que pour nos invités, c’est impressionnant de se retrouver face à une équipe de télé de 5 ou 6 personnes. Alors si ça peut être détendu, c’est bénéfique pour tout le monde, on se sent en confiance. ». Guillaume Pierre poursuit : « On est toujours extrêmement bien accueilli… et à partir du moment où on s’amuse sur un plateau de tournage pour faire de la télé positive, ça se ressent. On ne se prend pas aux sérieux, c’est le parti pris de l’émission »

La suite après la vidéo ↓

Il faut désacraliser la télé !

Et les téléspectateurs apprécient : « Les gens ont compris que je tutoyais, que c’était aussi un parti-pris. J’ai envie de faire cette émission comme si on buvait un café autour d’une table : il faut s’affranchir des caméras et ne pas se prendre la tête. Les invités sont toujours très contents de nous recevoir et nous signalent en fin de tournage qu’ils ont pu oublier facilement les caméras. Et ça, c’est un beau compliment. La Tête à l’endroit, c’est du Guillaume Pierre : je ne sais pas faire autrement que accompagner les téléspectateurs, apprendre avec eux mais avec de l’auto-dérision, de l’humour et mon côte provoc’-décalé ».

Guillaume Pierre prend vraiment plaisir à enregistrer cette émission

« Pour un amoureux de la Bourgogne et de la Franche-Comté que je suis, c’est le pied ! J’ai redécouvert le Morvan il n’y a pas longtemps. On est allé dans le Brionnais, un endroit que je ne connaissais pas, près de Paray-le-Monial. »

Mais Guillaume Pierre est aussi un amoureux des gens.

« Ce qui me plait par dessus tout, c’est d’aller à la rencontre de l’humain. Moi qui ne peut pas produire mes one-man shows à cause du contexte sanitaire, j’avoue que La Tête à l’endroit est mon bol d’air : ressortir de chez moi et rencontrer des gens, c’est très appréciable. On fait de très très belles rencontres et c’est vraiment du bonheur. »

Le programme de l’émission de dimanche est dense.

Alors que Guillaume Pierre cherche la célèbre « rue de la Chouette », il est abordé par deux amazones délurées en roller, membres des Velvet Owls, qui lui font la démonstration de ce qu’est le Roller Derby avec une association qui existe depuis 2011 et qui évolue en compétition nationale et amicale.

Lorsque Guillaume se trouve face à l’oiseau nocturne et médiéval, le surnaturel se manifeste et Bertrand Carlier apparaît pour lui raconter une légende. Bertrand est né en 1980 à 300 mètres de la chouette. Passionné d’histoire, il a consacré deux années à retracer l’histoire de la chouette de Dijon. En déambulant dans les rues, Bertrand fait parcourir à Guillaume six siècles d’histoire qui entremêlent le passé de la ville à celui de l’église, des rois de France et de la Révolution. Ensemble, ils se rendent dans la salle des livres précieux de l’ancienne Bibliothèque Municipale. Bertrand montre à Guillaume des textes du 17ème siècle qui attestent des rapports de l’oiseau dijonnais avec des histoires de fantômes…

Mais Guillaume veut rencontrer le véritable oiseau : il rejoint l’association « les Chouettes du Cœur » au foyer des Chenevières à Chenôve où Hubert et Catherine lui présentent Sybelle et Mirabelle (un hibou du Gabon et une chouette effraie). Ils sont en séance de méditation animale avec un groupe d’adolescents. Passionnés par les oiseaux, Hubert et son épouse possèdent plusieurs rapaces de variétés différentes avec lesquels ils mènent des actions de sensibilisation auprès du grand public. Sa «chouette thérapie» porte ses fruits. L’association a récemment obtenu un financement pour étudier les mécanismes thérapeutiques de la médiation avec des oiseaux dans le cadre d’une thèse en psychologie clinique.

Dernière étape à la Péniche Cancale qui maintient son rôle d’acteur dijonnais de la culture contemporaine. Radio Dijon Campus y enregistre ses émissions ! Une émission (auparavant diffusée en public et en direct) pour un chouette moment de musique avec Rudy Venet, un jeune artiste de la région.

Rendez-vous le dimanche 14 mars à 12h55 sur France 3 Bourgogne Franche-Comté, dans La Tête à l’endroit, avec Guillaume Pierre.
Emission disponible en replay sur le site de France 3

 

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...