Le service de déménagement Move24 a publié une étude sur les dynamiques migratoires extrarégionales en France à partir d’un échantillon de plus de 34000 demandes de déménagement effectuées en 2016.

La Bourgogne-France-Comté se positionner à la 8ème place du classement général des 13 nouvelles régions françaises avec un taux migratoire extrarégional entrant de 48,5%. Le classement a été également réalisé selon l’ancien découpage administratif. La Bourgogne et la Franche-Comté se positionnent à la 13ème et 14ème position avec des taux entrants respectifs de 49,0% et 47,6%. La Bourgogne-Franche-Comté présente le deuxième solde migratoire le plus équilibré (-1%) après le Centre-Val de Loire (-0,6%).

Un dynamisme économique et des loyers attractifs

Le dynamisme économique de la région semble attirer les Français des régions à la situation économique tendue. Si l’on regarde l’étude de plus près, on remarque que la plupart des nouveaux arrivants proviennent d’Île-de-France (26,8%) et d’Auvergne-Rhône-Alpes (15,2%), régions où les prix de l’immobilier sont bien en dessus de la médiane nationale si l’on en croit le site MeilleursAgents. Les habitants de la Région Grand Est sont les troisièmes plus gros migrants (11,0%), région qui compte aussi l’un des taux de chômage les plus élevés de France selon l’INSEE.

La Bourgogne-Franche-Comté, quant à elle, présente les loyers les plus bas de France et un taux de chômage en dessous de la moyenne française si l’on en croît les mêmes sources. Elle est donc propice à un déménagement motivé par l’accès à un logement plus confortable ou bien pour des raisons professionnelles.

Malgré des indicateurs économiques positifs, le bien-être ne semble pas être au rendez-vous en Bourgogne-Franche-Comté d’après une étude de l’OCDE. Cette dernière révèle un index de bien-être en Bourgogne-Franche-Comté de 5,00 points, ce qui est bien inférieur à la moyenne nationale qui s’élève à 5,74 points. Encore faut-il nuancer, la Bourgogne seule affiche un index de bien-être de 5,9 points alors que la Franche-Comté affiche un index de bien-être de 4,1 points.

À noter que cette même étude place la région dans le TOP des régions où bien-vivre.

Les personnes ayant quitté la Bourgogne-France-Comté se sont principalement dirigées vers l’Auvergne-Rhône-Alpes (16,8%) et l’Occitanie (15,8%), deux régions dont l’index de bien-être est bien supérieur à la moyenne nationale (respectivement 5,9 et 6,10 points).

L’étude complète présentée sous forme de carte interactive est à retrouver sur https://www.move24.com/fr-fr/etude-demenagement-france