Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

221B Baker Street : Le bar à énigmes dijonnais

Le 221B Baker Street va bientôt faire son apparition dans la cité des Ducs. C’est sur fond de jeux, de recherches d’indices et de résolutions d’énigmes que ce concept, encore inédit en Bourgogne, va voir le jour prochainement au 20 rue Monge à Dijon.

C’est sur une ambiance à la Sherlock Holmes (221B Baker Street – adresse londonienne du célèbre détective) que l’établissement proposera Escape Room, Murder Party, Events et bien plus encore. Une idée venue du japon et de Hongrie, qui depuis deux ans fleurie dans l’hexagone et qui a séduit Valentin Voinson et Adrien Charpentier, les deux détectives à la base de ce projet.

Rencontre avec l’un d’entre eux, Valentin, 26 ans, dijonnais depuis toujours et passionné par son projet.

Le premier « escape room » en Bourgogne

D’où vous est venue cette idée d’ouvrir un bar comme celui-ci à Dijon ?

« Sur le principe on n’a rien inventé. Le but de l’Escape Room est d’enfermer trois à cinq joueurs dans une pièce à thème pendant une heure et qu’ils en sortent. Pour cela, les participants doivent trouver des choses, observer, coopérer. Un concept qui plaît à beaucoup puisque pas besoin de force physique et c’est assez ludique. »

« On cherchait une figure liée au jeu en général et on a tout de suite pensé au personnage emblématique de Sherlock. Pour que les gens vivent une histoire et soient vraiment acteurs du jeu, qu’ils aient un rôle à jouer. Envoyer les joueurs sur ses enquêtes, on s’est dit que ce serait vraiment sympa. Faire ça dans un bar, encore mieux.  Cette idée date de l’été 2015, après avoir fait une Escape Room à Paris. »

Un mix entre un Cluedo Géant et Fort Boyart… Le bar sera un établissement complet sur la thématique de Sherlock Holmes. Il proposera notamment deux parties : une partie bar et une partie « Escape ». Dans cette dernière, trois pièces seront mises à disposition pour les détectives en herbes dont deux avec un thème identique pour accueillir jusqu’à dix joueurs en une heure.

« On a déjà été contacté pour des enterrements de vie de garçons, de jeunes filles, des fêtes d’anniversaire. On s’est donc dit que cinq personnes dans une pièce, ça allait être compliqué. On a eut cette idée de double Escape Room sur un même thème pour faire par exemple deux équipes de cinq et voir qui va le plus vite. On étend le nombre de joueurs et on rajoute un peu de compétition. »

Dijon est une ville joueuse

Une réelle excitation se fait sentir de la part des dijonnais pour ce projet, notamment via Facebook. 221B Baker Street a récolté 1000 fans en l’espace de 24h et 2000 en 48h. Dijon étant une ville très joueuse, le concept du jeu est accueillit de manière très positive.

Quels publics ciblez vous avec ce projet ?

« On vise trois publics. Deux publics sont déjà assez identifiables sur Facebook, Le premier concerne les jeunes actifs – les 20 / 40 ans – On englobe évidemment les étudiants puisqu’également très présents sur notre page. Actuellement sur notre Facebook, 30% des actifs sont des femmes de 28 à 38 ans. On a un public très féminin. Le deuxième public vise les familles pour jouer de manière collective. Le – ensemble – est très important, l’Escape Room permet d’innover et de changer des sorties familiales type bowling ou cinéma. La troisième cible, sur laquelle on n’a aucune action pour l’instant, ce sont les entreprises. Ça plaît car le bar pourra regrouper le côté sérieux du travail et le côté détente, le team building, c’est à dire une cohésion d’équipe renforcée par des jeux ludiques, pour des comités d’entreprises ou autres. »

Les Sherlock Events … Qu’est ce que c’est ?

« On essaye vraiment de structurer l’établissement. Il y a 3 axes, la première partie concerne les Escape Room avec les énigmes, la deuxième partie c’est le bar, et la troisième partie : les Sherlock Events. On veut essayer de faire un établissement vivant avec une dynamique. On parle ici de soirées en semaine ou dans le week end avec différentes choses qui seront proposées. Ça peut être une soirée piano bar, faire venir un magicien ou des soirées à thèmes, ce genre de choses. »

Une autre Escape Room, indépendante de notre duo dijonnais, vient également d’ouvrir à Dijon l’Arcanium.

Rendez vous deuxième trimestre 2016 pour une chasses aux indices avec Sherlock et Watson, ça vous dit ?

Chloé THEVENOT

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...