Ce samedi 6 février au matin, Dijon (et ses alentours) s’est retrouvée dans un brouillard épais d’une couleur orangée. Un phénomène météo bien connu : le coup de Sirocco.

En fait il s’agissait d’une remontée d’air chaud venant du Sahara, le fameux “coup de Sirocco” : un fort vent chargé en particules de sable en provenance du Sahara qui traverse la Méditerranée et remonte la vallée du Rhône. C’est donc ce qui donnait cette couleur jaune-orangée si particulière et ses traces poussiéreuses sur les voitures, bus, tram, fenêtres….

Le nombre de particules fines était par conséquent élevé et les températures “anormalement douces”, supérieures à 10 degrés en Côte-d’Or sur la journée.