Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Toc toc, qui va là ? Les Biscuits Pernot

Embarquez pour un voyage dans le temps en plein cœur de l’usine de biscuits Pernot

Dijon, le 10 mars 1937

« Je vous en prie, approchez, prenez place… avancez dans le fond, oui avancez ! N’hésitez pas à vous rapprocher ou vous ne verrez rien !

Bonjour à tous et bienvenue à la biscuiterie Pernot. Nous sommes heureux de vous accueillir dans cette sublime enceinte afin de vous faire découvrir notre entreprise mondialement reconnue. Je me présente, je m’appelle Bernard, je serai votre guide aujourd’hui.

Avant de débuter la visite, je vous demanderai de bien vouloir revêtir ces blouses pour des raisons d’hygiène évidente, celles-ci sont également portées par nos 1200 employés. Notre entreprise a même installé des bains-douches destinés au personnel de notre usine car, en effet, nous avons à cœur d’améliorer les conditions de travail et de vie de nos employés

La biscuiterie Pernot est l’une des plus anciennes marques de biscuits en France. Elle a été créée en 1869, rue Devosges par Monsieur Auguste Pernot qui, dès 1870 passera à la fabrication industrielle de ses biscuits. La biscuiterie a rapidement été rachetée par les frères Richard en 1883. Ils baptiseront cette entreprise « la Manufacture Dijonnaise des biscuits Pernot ».

L’expansion de cette manufacture a été impressionnante. Occupant tout d’abord les rues Devosges, Courtépée, Sambin, Gagnereaux, elle a investi les rues Jouvence, Houblonnière, des Buttes et Jean-Jean Cornu. Cette affaire florissante a même dépassé les frontières pour devenir d’importance internationale.

Je vous propose de me suivre pour vous faire découvrir les trois bâtiments organisés en U.

En levant les yeux, vous noterez l’architecture métallique constituant l’intérieur de nos bâtiments et notre ardente volonté d’être dans l’air du temps, au rythme soutenu imposé par la révolution industrielle.

Alors que Monsieur Pernot avait créé une usine à vapeur, nous avons désormais à cœur de mettre en avant notre grande unité industrielle moderne, se plaçant fièrement à l’un des premiers rangs mondiaux de la biscuiterie française. En 30 ans notre usine n’a cessé de prospérer pour finalement s’étendre sur 40 000 m²

À votre arrivée vous avez sans doute pu admirer les armoiries de la ville de Dijon sculptées sur le fronton de l’usine.

Nous assurons bien évidemment les commandes en France mais aussi à l’étranger. Vous pourrez aussi acheter nos délicieux produits dans notre magasin de la place Darcy. Nous fournissons les grossistes et détaillants de l’alimentation de Paris et de Province.

La réclame est également l’un de nos points forts nous permettant de mettre en avant la modernité de nos usines et la qualité de nos biscuits.

N’hésitez pas à passer par notre boutique souvenirs pour découvrir et peut-être même vous offrir une de nos célèbres affiches publicitaires signées par Capiello, Gex, Rabier ou Noirot ou déguster le Suprême, le Pioupiou et le Gamin qui ont fait notre renommée. La variété est telle que vous y trouverez à coup sûr votre bonheur.

Pour chaque achat et pour vous remercier de votre visite, nous vous offrons un petit cadeau, boîte d’échantillons, éventail, carte postale, buvard, porte-clés…

Nous espérons que cette visite vous aura conquis et c’est avec plaisir que nous vous accueillerons dans nos magasins. »


Dijon, mars 2021

Ce que Bernard ignorait encore c’était que la fin de la Seconde Guerre Mondiale marquerait le déclin de cette grande manufacture : revente, arrêt des productions, démolition de certains sites, ou transformation en immeuble de logements dans les années 1980.  D’ailleurs, si vous vous promenez du côté de la rue Courtépée, vous pourrez encore lire la gravure «Pernot» sur le linteau d’une maison bourgeoise en pierre et briques colorées, réminiscence d’un grand passé industriel.

Pour un grand bond dans le passé, rendez-vous également au Musée de la Vie Bourguignonne Perrin-Puycousin où vous pourrez découvrir la reconstitution d’une rue commerçante de l’époque et la boutique de biscuits Pernot.

…et merci Bernard !

 

 

 

 

 

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...