Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Monter dans le tramway avec son vélo bientôt autorisé à Dijon ?

Dans un récent article sur son blog, l’association EVAD remet en avant la question de l’embarquement du vélo dans le tramway à Dijon. Même si son utilisation première n’est pas le transport de vélo, il peut être intéressant et utile de pouvoir monter dans le tram avec celui-ci. Par exemple pour rejoindre une station de tram (tout le monde n’a pas une station en bas de chez lui) ou pour profiter des bords du canal en pédalant mais que l’on habite à l’autre bout de la ville.

Henri de Quetigny aimerait, ce dimanche matin, emmener sa fille de 6 ans faire du vélo sur la voie verte du canal de Bourgogne, soit il charge les deux vélos sur sa voiture, soit… le père et la fille empruntent le tramway avec leurs vélos de Quetigny jusqu’au port du canal à Dijon et hop, direct sur la voie verte ! – EVAD

L’EVAD a déjà, à plusieurs reprises, soulevée cette question. Pendant l’enquête publique préalable au tramway (2009) alors même que le commissaire enquêteur recommandait que « soit étudiée de manière approfondie l’idée que les vélos pourraient être tolérés dans le tramway en dehors des heures de pointes ».

Puis en 2012 où le Grand Dijon évoquait la possibilité de monter avec son vélo dans le tramway « après une période d’observation sur la fréquentation du réseau ».

Pourquoi monter dans le tram avec son vélo est interdit à Dijon ?

Si aujourd’hui 22 des 28 réseaux autorisent l’embarquement des vélos dans le tramway, généralement en dehors des heures d’affluence, Dijon fait partie des 6 qui l’interdisent totalement.

Kéolis DIVIA justifie l’interdiction de voyager avec son vélo sur son réseau pour des raisons de sécurité, ses rames n’étant pas équipées pour accrocher des vélos, ainsi que la complexité d’un règlement toujours soumis à interprétation (on verra que Tours fait très simple 😉 ).

L’exploitant ajoute favoriser la mise en place de pistes cyclables et de VéloStations.

L’interdiction serait donc dûe à des problèmes liés à la sécurité. Pourtant le dernier rapport (décembre 2016) du Service Technique des Remontées mécaniques et des Transports Guidés, disponible ici, ne fait pas mention d’accident ou d’incident lié à la présence de vélos dans les tramways…

Contacté, l’organisme précise que cet indicateur n’est pas pris en compte à ce jour et qu’il n’a pas eu de remontée d’accident de ce type.

Une action d’intermodalité nécessaire aujourd’hui

Si la vocation première d’un tramway n’est bien évidemment pas le transport de bicyclettes, il n’en reste pas moins vrai que voyager occasionnellement avec son vélo doit être une possibilité offerte pour répondre à certains besoins et réduire l’usage de la voiture. EVAD

Une démarche simplement évidente qu’a bien comprise une majorité d’agglomérations possédant un tramway.

À l’image de Bordeaux par exemple avec les Transports Bordeaux Métropole (TBM / Kéolis Bordeaux) ou plus récemment de l’agglomération de Tours qui, depuis le 9 février 2017, autorise les vélos à l’intérieur du tramway de son réseau « Fil Bleu » (Kéolis Tours) à toutes heures et tous les jours de la semaine.

Ces collectivités considèrent que la valeur ajoutée de cette pratique pour le développement de la pratique du vélo et de la fréquentation des transports collectifs compense le risque de conflits d’usage pouvant en découler – Étude Gard, pratiques intermodalités vélo transports en communs.

Plus que des raisons de sécurité, c’est donc bien une volonté politique qui empêche aujourd’hui l’accès des vélos au tramway de Dijon.

Alors, un changement en vue avec Dijon Métropole ?

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...
X