J'aime Dijon : infos & Good mood

« J’aurais aimé te dire », un roman émouvant dans les rues de Dijon

Dijon est une ville qui marque les esprits. J’aurais aimé te dire, c’est le deuxième roman de Blandine Bergeret.

Enfant de la Bourgogne, il était évident que tôt ou tard, la région et les rues de Dijon allaient être dans les histoires qu’elle écrit. Blandine Bergeret, c’est l’auteure du roman J’aurais aimé te dire, un roman épistolaire sur l’histoire d’une grand-mère, d’une mère et d’un fils. Son premier roman Elle voudrait des étoiles, des étincelles et des papillons verts dans ses cheveux avait déjà fait un succès.

Étrangement, les histoires que Blandine Bergeret nous narre sont souvent celles d’une femme, d’une maman, dont le destin vient la frapper soudainement. C’était le cas dans son premier roman, où Alice, mère de deux enfants, perd le troisième enfant qu’elle attendait. Un drame qui lui fera remettre sa vie amoureuse et professionnelle en question.

J’aurais aimé te dire, c’est un roman où on pourrait imaginer le regret planer sur 256 pages. Pourtant ce n’est pas ça.

Il s’agit d’une lettre ouverte de Sophie pour son fils Martin, à la suite de la maladie de la grand-mère Madeleine qui secoue la vie paisible de la famille. Elle y raconte son parcours de vie, comment à dix-huit ans elle se retrouva orpheline. Comment elle a rencontré Mamie Madeleine, sa voisine de la rue Chabot-Charny tout en racontant la vie de celle-ci née boulevard Mansart.

La critique se veut plus que positive sur l’oeuvre, révélant la sensibilité et la plume bouleversante de l’auteure. Un livre qui saura vous émouvoir si la lecture de ce roman vous intéresse.

J’aurais aimé te dire, un livre de Blandine Bergeret aux éditions L’ArtBouquine. Vous pouvez vous le procurer chez différents revendeurs (FNAC, Amazon, Momox, etc).

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...