Neutre, indépendant, bienveillant

J'Aime Dijon

Infos & bons plans à Dijon

Les Écrans de l’Aventure 2021 : le programme du vendredi 15 octobre

2ème jour du Festival des Écrans de l’Aventure, deuxième jour de découvertes et de dépaysement.

J’Aime Dijon est fier d’être partenaire de ce beau festival ! La billetterie est accessible sur le site internet du festival.

Notre coup de coeur : Zanskar, les promesses de l’hiver.

Séance à 21h40 au cinéma Olympia de Dijon. Dans une vallée himalayenne nichée à 3 500 mètres d’altitude, au pied de glaciers aux neiges éternelles, vivent 13 000 âmes en harmonie, coupées du monde pendant les longs mois d’hiver. À cette saison, le seul moyen de se rendre dans cette vallée est encore de suivre le Tchadar, un fleuve gelé. Quinze ans après son premier séjour et de solides amitiés nouées sur place, Caroline Riegel décide de filmer ce confinement hivernal de janvier à mars 2020, afin de témoigner de ce Zanskar d’antan avant qu’il ne s’efface complètement.
Cette avant-première sera projetée en présence de la réalisatrice Caroline Riegel et de la productrice Valérie Abita

Les autres projections de la journée

9h45 : Odyssées blanches

1947 : c’est la ruée vers les pôles pour explorer les dernières terrae incognitae de notre planète. D’intrépides aventuriers français vont multiplier les expéditions au Groenland et en Terre Adélie, avec pour ambition de faire progresser les sciences. À force de courage et d’héroïsme, ces pionniers vont comprendre les premiers que les glaces sont les gardiennes de la mémoire du climat. D’incroyables odyssées blanches pour éclairer notre présent et notre futur. La projection se fera en présence du réalisateur Stéphane Dugast, qui sera aussi présent au café-rencontre de 14h15.

11h : Out of Frame (avant-première)

Ce documentaire montre le quotidien de Mathis Dumas, athlète, guide de haute montagne et photographe outdoor. Suspendu dans le vide, une caméra à la main, Mathis nous transporte dans les coulisses d’un tournage vertigineux en high line sur une ligne jamais réalisée. Un voyage au coeur du massif du mont Blanc en compagnie d’athlètes passionnés, qui dévoile une vision photographique et un héritage montagnard hors des cadres traditionnels. La projection sera suivie d’une discussion  avec Jordan Manoukian, par téléphone.

14h15 : Dark Green – Alone in the Amazon (avant-première)

Nous suivons le défenseur de l’environnement et conteur Paul Rosolie au cœur de la jungle amazonienne. Quittant un monde où la destruction est le fait de l’homme, Paul réfléchit à la manière de sauver ce grand écosystème. « Au moment même où nous commençons à perdre des espèces d’un écosystème, les gens s’adaptent à cette nouvelle situation », alerte-t-il. Il a besoin de s’abandonner dans ses expéditions en solitaire. Pour se reconnecter et redonner au monde son amour de la nature. La projection se fera en présence du réalisateur Paul Rosolie

15h30 : L’Aventure (avant-première)

Il y a ces grandes montagnes blanches, belles et hostiles, et puis ces exilés qui les traversent pour gagner la France ; il y a la réalisatrice qui vit là, qui les rencontre et les filme pendant trois ans. Se dévoile alors l’intime de ces hommes et ces femmes : Mamadou, Ossoul, Charlotte, Alassane. Les montagnes alpines résonnent peu à peu de leurs histoires, les paysages se transforment et deviennent le théâtre de l’exil, aux échos universels. La projection se fera en présence de la réalisatrice Marianne Chaud

17h15 : Jean-Marc Boivin,Extrêmement vôtre (hors compétition)

Sa devise étant « Pour vivre, il faut risquer », Jean-Marc avait choisi les éléments naturels comme terrain de jeu. Alpiniste, deltiste, explorateur, parapentiste, marin, spéléologue ou base-jumper, ce créateur d’aventures explorait les terra incognita. Dans ce document-vérité, il raconte les moments les plus forts de sa vie à son père, et commente quelques-unes de ses prouesses. La projection se fera en présence de Gilles Chappaz, Françoise Boivin et la productrice Séverine Gauci

20h30 : Lost at Sea (avant-première)

Un récit épique sur la mer, raconté à travers le voyage personnel d’un jeune homme pour comprendre son père, Peter Bird, qui, en 1983, a été la première personne à traverser l’océan Pacifique à la rame en solitaire, mais qui a ensuite disparu en mer. Louis, le fils de Peter, n’avait que 4 ans lorsque son père est mort. Près de vingt-cinq ans plus tard, il cherche à découvrir qui était vraiment son père et pourquoi il a passé tant d’années de sa vie seul en mer. Un film projeté en présence de Louis Bird et Polly Wickham

Que se passe t’il au Théâtre des Feuillants ?

D’autres films sont projetés dans la journée. Informations et billetterie disponibles sur le site internet du festival.

- Publicité -
Articles en lien
Dans la même catégorie...
X