Dijon : action contre les banques qui financent les armes nucléaires

Communiqué de presse du 7 août 2020

ACTION CONTRE LES BANQUES QUI FINANCENT LES ARMES NUCLÉAIRES

Une quinzaine de personnes masquées, conformément à la réglementation, ont décoré à Dijon des banques qui assurent le financement de l’industrie de l’armement nucléaire.

Or le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) adopté par l’ONU le 7 juillet 2017 précise que ces financements sont interdits.

Le TIAN entrera prochainement en vigueur lorsque 50 pays l’auront ratifié, nous en sommes à 43.

Ce traité prévoit également l’interdiction d’employer, de fabriquer, de stocker et de menacer d’utiliser des armes nucléaires.

Qu’elles sont les principales banques toxiques françaises, impliquées dans la bombe ? BNP Paribas (9 967 millions de $), Crédit Agricole (7 788 millions de $), Société Générale (8201 millions de $), AXA et NATIXIS.

Qui peut arrêter cela ?

Il est très facile pour chaque citoyen d’interpeller sa banque, et d’en changer, la future banque s’occupant de tout. En Allemagne, Norvège, Pays-Bas, Suisse …, de nombreux établissements bancaires ont annoncé qu’ils refusent ce financement pour respecter le Traité d’interdiction des armes nucléaires.

Les Amis de la Terre proposent un guide en ligne «  Choisi ta banque »

www.amisdelaterre.org/choisis-ta-banque-le-guide-eco-citoyen-des-amis-de-la-terre

A l’initiative du collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires*, cette action non-violente s’est faite à la bombe à la craie effaçable.

Toute la journée, place François Rude des stands d’informations avec des animations, et à 16 h la Compagnie Fière-Allure à présenté son spectacle « SADAKO, la petite fille qui aimait courir », à l’école Mansart avec le soutien de la mairie de Dijon.

4 Jours d’actions

Ces manifestations s’inscrivent dans le cadre des actions et jeûnes du 6 au 9 août de commémoration des 75 ans des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki :

  • pour demander à nos élus et au Président Emmanuel Macron de signer le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) adopté par l’ONU le 7 juillet 2017
  • en solidarité avec toutes les victimes des armes et des essais nucléaires

car ces armes représentent « le dernier degré de sauvagerie » (Albert Camus, dans je journal Combat du 8 août 1945). Elles créent une insécurité majeure sur notre planète.

Actions internationales

Pour obtenir ce processus de désarmement,des actions et jeûnes sont organisés dans plusieurs villes de France (Tours, Brest, Saintes, Mont Saint-Michel et Épinal) mais aussi en Allemagne, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et au Togo.

Demain 9 août

  • 11 h, place François Rude : commémoration de Nagasaki, en présence d’un adjoint au Maire de Dijon.
  • 12 h 15, Cellier de Clairvaux : collation de rupture du jeûne, offerte par la Mairie, adhérente de l’association internationale Maires pour la Paix.

Dernier jour pour l’exposition :

Agir pour le désarmement. 75e commémoration d’Hiroshima et de Nagasaki. Et si une bombe nucléaire explosait sur Dijon, Lyon, Paris… Le Traité d’interdiction sur les armes nucléaires (TIAN) de l’ONU sera bientôt applicable !

Cellier de Clairvaux, 27 bd de la Trémouille
de 10 à 12 h et 14 à 17 h

*Organisations membres du collectif : Abolition des armes nucléaires-Maison de Vigilance ; Agir pour le désarmement nucléaire Franche-Comté ; Amis de la Terre Côted’Or ; AMFPGN ; CANVA ; ICAN France ; MAN Côte-d’Or ; Mouvement de la Paix 21 ; Réseau Sortir du nucléaire ; Sortir du nucléaire 21.