Agir pour Dijon réclame la remise en eau des pataugeoires de Dijon pendant la canicule

Pataugeoire du Port-du-Canal
Pataugeoire du Port-du-Canal, le 1er août 2018 après-midi.

Le groupe d’opposition Agir pour Dijon vient de publier un communiqué dans lequel il regrette que les pataugeoires de Dijon soient hors-service alors qu’une vague de chaleur s’installe sur la France et que la Bourgogne est en alerte orange canicule. Agir pour Dijon réclame que ces points de rafraîchissement soient réouvert temporairement.

Canicule : Agir pour Dijon regrette que les pataugeoires pour les enfants soient hors-service

La pataugeoire du Port-du-Canal avant 2015
La pataugeoire du Port-du-Canal avant 2015

Dijon subit depuis plusieurs jours une canicule et se trouve placée en alerte orange depuis mardi. Des maximales sont annoncées jeudi et vendredi avec 36 degrés en journée, tandis que les nuits restent plus chaudes à Dijon qu‘aux alentours.

Nous invitons chacun à suivre les préconisations de la préfecture et à faire preuve de vigilance, tout particulièrement envers les personnes âgées et fragiles.

Dans ce contexte, nous regrettons vivement que les enfants ne puissent plus se rafraîchir dans les pataugeoires installées dans les parcs et jardins de la ville.

Les pataugeoires du parc du Drapeau, des Carrières-Bacquin, de l’Arquebuse ou du Port-du-Canal sont hors-service depuis l‘été 2015. Seule celle des Grésilles est encore opérationnelle.

La ville avait déclaré à cette époque qu’un «chantier est à l’étude» sur le devenir des pataugeoires de Dijon mais rien n‘a été entrepris depuis, malgré des relances dans les commissions de quartier.

Pour les enfants, particulièrement exposés aux effets de la canicule, ces pataugeoires font cruellement défaut. Ces opportunités de rafraîchissement sont une priorité d‘ordre public.

Nous souhaitons que des mesures urgentes soient prises pour réouvrir momentanément ces pataugeoires et que des mesures pérennes soient mises en oeuvre rapidement.

Groupe muncipal d’opposition Agir pour Dijon :
Emmanuel Bichot, président, Bernard Bonoron, Stéphane Chevalier, Marie-Claude Mille, Chantal Outhier